Résumé

La planète s’urbanise rapidement, le besoin de données probantes pour guider l’aménagement de villes qui aident (et non nuisent à) notre santé n’a jamais été aussi urgent. Un élément essentiel de l’aménagement d’une ville saine est l’amélioration des conditions de quartier dans les zones précédemment désinvesties. Pour garantir un aménagement de la ville équitable, les décideurs, les urbanistes, les praticiens de la santé et les chercheurs souhaitent comprendre la relation complexe entre le changement urbain, la gentrification et la santé de la population. Pourtant, le lien de causalité entre la gentrification et les résultats de santé reste flou. Sans mesures de gentrification claires et cohérentes, les chercheurs peinent à identifier les populations exposées à la gentrification et à comparer les résultats de santé entre les populations exposées et non exposées. Pour faire avancer la science, cet article résume les défis liés à la mesure de la gentrification aux États-Unis et au Canada lorsque l’on tente de mener des études pour analyser les relations causales entre la gentrification et la santé. Le document se termine par une série de recommandations pour des études visant à examiner à la fois les causes et les conséquences de la gentrification et de la santé.

 

Citation

Firth CL, Fuller D, Wasfi R, Kestens Y, Winters M. Causally speaking: Challenges in measuring gentrification for population health research in the United States and Canada. Health & Place, Volume 63, May 2020. DOI: doi.org/10.1016/j.healthplace.2020.102350.