test

Gentrification et santé

Le design urbain misant sur les pistes cyclables, voies vertes, placottoirs et le verdissement est un moyen de redresser les inégalités de santé dans les quartiers défavorisés. Ces aménagements ont le potentiel de rendre l’activité physique plus accessible, de faciliter les liens entre voisins et d’autres parties de la ville et d’améliorer notre bien-être. On s’attend donc à ce que les résidents à proximité puissent en tirer des bénéfices importants au niveau de leur santé. Mais tout le monde en bénéficiera-t-il également? À long terme, ces interventions pourraient-elles surtout avantager la santé de nouveaux résidents plus aisés, attirés par les nouveaux aménagements, et déplacer les résidents de longue date?

Ce sont les questions qui animent notre nouveau mandat. Au printemps 2019, INTERACT a reçu un financement complémentaire des IRSC pour développer nos travaux sur les inégalités en santé, et plus particulièrement sur les processus de gentrification à Montréal.

Nos objectifs

  • Documenter si les interventions urbaines sur le cadre bâti sont implantées principalement dans les zones les plus défavorisées
  • Évaluer si les interventions urbaines mènent à la gentrification ou vice versa, ou si la relation est bidirectionnelle selon différents contextes
  • Mesurer l’impact des interventions urbaines et de la gentrification des quartiers sur l’activité physique, la participation sociale et le bien-être
  • Analyser si les impacts varient entre les personnes à faible statut socio-économique qui ont été déplacées de quartiers gentrifiés et celles qui sont restées dans le quartier
  • Créer un outil de simulation pilote qui montrera l’incidence de divers scénarios d’intervention sur l’environnement urbain sur la santé de la population, la gentrification et les inégalités de santé.

Comment définir la gentrification?

La gentrification est un processus dans lequel les quartiers autrefois en déclin et sous-financés sont réinvestis et de nouveaux résidents de plus en plus aisés emménagent. Les quartiers gentrifiés connaissent des changements dans leur environnement physique, social et économique, qui peuvent avoir des conséquences à la fois positives et négatives:

  • Des changements positifs, comme plus d’options de transport, de commerces et de services, des emplois pour les diplômés universitaires, une valeur foncière plus élevée et une diminution de la pauvreté.

  • Des conséquences négatives, comme la réduction des logements abordables, l’augmentation des disparités de revenus, la réduction de la diversité raciale / ethnique, l’affaiblissement des ressources organisationnelles et des centres communautaires, et le déplacement des résidents et des locataires de longue durée.

Mesurer la gentrification

Les chercheurs, les groupes communautaires et les urbanistes ne s’entendent pas sur une definition ou une mesure unique de la gentrification qui s’applique à chaque ville et à chaque contexte. C’est pourquoi notre équipe a développé un outil cartographique : GENUINE (Gentrification, Interventions Urbaines et Equité).

GENUINE cartographie quatre mesures de gentrification pour toutes les grandes villes canadiennes. Chaque mesure utilise les données du recensement pour identifier les «zones gentrifiées» à partir des changements des caractéristiques socio-démographiques sur 10 ans.

Publications

Joignez-vous à la recherche!

Nous recrutons actuellement des milliers de participants de la région de Montréal pour se joindre à notre recherche sur les impacts de la gentrification sur la santé. Inscrivez-vous et partagez comment vous vivez le changement dans votre quartier.